February 6th, 2017: changing my way of shooting…

Hi Guys. Last weekend has been absolutely revolutionary for me… I went to Wren’s Ranch on Friday and tried to shoot with both eyes open. It felt pretty good even though I am left eye dominant. It looked like the targets were hit hard consistently and I was able to shoot way faster.

Bonjour à tous. Le weekend dernier fut riche d’enseignements moi, voire une petite révolution. M’étant rendu sur le petit stand Wren’s Ranch vendredi, j’avais fait l’essai de tirer les deux yeux ouverts. Les sensations étaient plutôt bonnes, malgré une sévère habitude à tirer avec l’oeil gauche fermé car ce même oeil étant directeur chez moi. Cet essai fut plutôt concluant puisque les plateaux étaient broyés et il me semblait pouvoir acquérir et tirer les plateaux plus tôt.

I decided to give myself a whole weekend of competitions shooting with both eyes open and to stick with it whatever happened. On Saturday morning at Triple B, I started my weekend with a 5-stand. Even though the first layout was not that easy but not far either, I manage to run it: 25ex25. The second layout had two targets that were pretty far: I couldn’t manage to hit them consistently and missed each of them twice: 21ex25. The weirdest thing was that I had no idea where I missed…

J’ai alors décidé de m’obliger à tirer tous les plateaux du weekend avec les deux yeux ouverts, quoiqu’il arrive, afin de trouver mes limites. Samedi matin, démarrage sur un 5-stand à Triple B. Pas facile, mais pas trop loin, je parviens à faire le plein : 25/25. Le deuxième 5-stand présentait 2 plateaux lointains que je n’accrocherai qu’une fois par chance, ne sachant pas où tirer : 21/25.

On the main sporting event, I felt exactly the same: I missed 6 longer targets not having a clue where I shot and only missed 3 closer ones: 91ex100. Sunday helped me confirm that I had hard time hitting very long and slowing down targets, but the regular <35 yards targets were just smoked. I shot 47ex50 on the 5-stand and only 84ex100 on the main event where 4 long targets had been set: I lost 15 points on these stations keeping both eyes open…

Sur la compétition principale, mes doutes se confirmeront : je raterai 6 plateaux plus lointains, ne sachant pas où se trouve ma gerbe, ne ratant que 3 plateaux proches : 91/100. Le dimanche m’aidera à confirmer ce que j’avais entrevu les précédents jours : tous les plateaux au-delà de 35m me posent problème, l’avance ressentie étant différente avec les deux yeux ouverts. Je ferai 47/50 au 5-stand et seulement 84/100 sur l’English Sporting, ratant 15 plateaux distants…

This experience was great since I feel I can shoot better and faster on regular targets with both eyes open but that I need to work more on longer and slower targets because the lead picture doesn’t appear to be the same as one eye shut. Once I would have gotten that down, I would be more efficient and more consistent.

Cette expérimentation fut très instructive, puisque je sais que je peux tirer mieux et plus vite sur du plateau courant, mais qu’il me faut réapprendre à tirer les plateaux lointains car l’avance ressentie est totalement différente. Lorsque j’aurai réappris, je pense que je gagnerai en efficacité et en régularité. En attendant, place à la Floride pour une dizaine de jours, où j’utiliserai un mix de petits plateaux avec les deux yeux ouverts et de grands plateaux avec un oeil fermé. Advienne que pourra !

Advertisements

12 thoughts on “February 6th, 2017: changing my way of shooting…”

  1. Bonsoir M. Berry,

    de mon côté, je suis droitier et j’ai toujours tiré droitier avec les deux yeux ouverts. J’ai appris l’an dernier de mon optométriste que mon oeil dominant serait le gauche. Pourtant, quand j’épaule mon fusil (Beretta DT11 Sporting avec canons de 32 pouces) et que je vise un objet, le fusil aligne automatiquement l’objet visé avec l’oeil droit.

    Je n’ai certainement pas de conseil à vous donner car je ne suis pas un tireur de compétition comme vous, mais si j’étais vous, je persisterais à tirer les deux yeux ouverts et je le ferais quelle que soit la distance. Vous aurez certainement une meilleure perception de vos distances et de l’avance à donner en tirant les deux yeux ouverts.

    J’ai beaucoup de plaisir à regarder vos vidéos car on a l’impression de tirer soi-même les cibles. Ici au Québec, il y a peu de clubs de tir (le gouvernement provincial déclare ouvertement vouloir limiter la possession d’armes à feu par les civils et impose des exigences très restrictives aux clubs de tir) et le climat nous empêche de tirer près de 6 mois par année et c’est pourquoi vos vidéos m’aident à attendre la belle saison.

    Merci,

    Michel Veilleux

    ________________________________

    Like

    1. Bonsoir, l’idée est effectivement, à termes, de tirer les deux yeux ouverts afin de gagner en confort visuel et rapidité d’acquisition des plateaux. De plus, cela permet une lecture des trajectoires en 3D et non plus en plan. La solution transitoire (2 yeux sur les plateaux courts, 1 oeil sur les plateaux longs) n’est pas permanente, mais incontournable par manque de temps avant les grosses échéances. Cela a l’air de plutôt fonctionner puisque je viens de prendre le scratch à 49/50 à la Caribbean Classic Cup en Floride. A poursuivre et améliorer…

      Like

  2. Nick, saw you at the Nationals with your French group. Thanks for sharing your videos and all of you were great ambassadors for our sport.

    I’ve been using the Magic Dot for 4 years and it really helped. When shooting low gun (FITASC) the muzzle is not in the way and don’t need the Magic Dot. However, on regular sporting, a full mount, and then I need the Magic Dot because of the muzzle.

    I hope you and your French squad repeat at Nationals this year. Good Shooting.

    Like

    1. I’m planning to be at the Nationals and my buddies were talking about it too… We’ll do our best to gather there again. Nice shooting with you last October. Thanks for the good tips (Magic dots), but I can manage without I guess.

      Like

  3. Très intéressant ce test des 2 yeux ouverts. Moi j’ai commencé depuis le début à tirer les 2 yeux ouverts, oeil directeur gauche, épaulé à droite… Je réussi à casser tout ce qui n’est pas loin, et je suis perdu sur tous les plateaux lointains, étant incapable de savoir où passe la gerbe (et comme en plus je suis débutant…dur dur).
    “On” m’a dit de ne PAS tirer les 2 yeux ouverts, ce qui m’est très difficile, pas instinctif du tout.
    J’essaye de tirer avec une pastille sur le verre gauche, mais je n’ai pas encore les sensations qui vont bien.

    Bonne continuation Nicolas.
    O.

    Like

    1. Effectivement, compliqué pour moi également de tirer les deux yeux ouverts sur les plateaux lointains, mais avec un peu d’expérience ou un peu d’aide (attention, beaucoup disent où se trouve la gerbe, peu en sont certains…), on peut y arriver.

      Like

      1. J’entends de tout… de “oui c’est possible”, à “Non, tu n’y arriveras jamais, le décalage de la gerbe à telle distance te fera louper tes plateaux systématiquement”.
        J’ai essayé avec pastille sur le verre G, c’est gênant, et sans rien…pour le moment je suis plus à l’aise les 2 yeux ouverts sans pastille.
        Merci Nicolas pour ton retour, et tout à fait d’accord sur le “ressenti” de certains sur le passage de la gerbe.
        O.

        Like

  4. Je profite de cette article de Nick sur les 2 yeux ouverts pour vous faire part de mon expérience et de mon avis qui s’adresse plus aux novices.

    La seule et unique solution valable pour pouvoir tirer les deux yeux ouverts (ce qui est recommandé par tous les entraineurs sérieux) pour un “cross dominant” est d’aligner le canon avec l’oeil dominant et donc de changer d’épaule.
    Sans blocage “physique” de la dominance (en fermant un oeil, avec une pastille, ou autres bidouillage…), il est très difficile voir impossible d’empêcher l’oeil dominant de prendre le dessus.
    J’ai changé d’épaule après 1 an sans aucun problème. Je recommande mille fois. Je ne comprend pas que cette solution ne s’impose pas systématiquement sur les pas de tir.
    Je reconnais qu’après des années de tir à haut niveau c’est probablement plus difficile… mais j’essaierais quand même…

    Autre point concernant plus spécifiquement le tir les 2 yeux ouverts pour les débutants : le fait de voir 2 canons flous lorsque le focus est sur le plateau au ball trap (ou 2 cibles floues en tir fixe au pistolet lorsque le focus est sur le guidon) est parfaitement normal quand on tire les deux yeux ouverts. Avec très peu temps et un peu de pratique, le cerveau apprend à ignorer la deuxième image vu par l’oeil non dominant. Je vois trop souvent des personnes abandonner le tir les 2 yeux ouverts à cause de cette image double.

    My 2 cents..

    Like

    1. Certains disent en effet qu’il est idéal de changer de côté d’épaulement, d’autres que la dominance peut muter et passer d’un côté à l’autre au fil des ans. Je suis l’exemple qu’avec un oeil dominant gauche (au moins au début), il est possible de tirer les deux yeux ouverts en tirant avec l’épaule droite.

      Like

  5. Merci Nico pour ta réponse. Le sujet est très intéressant car il concerne presque 1/3 des tireurs.

    Scientifiquement, le changement de dominance optique ne peut être volontaire et n’est pas une question d’entrainement. Même si la dominance visuelle peut effectivement muter au cours de la vie, en cas de maladie par exemple, intervention laser, ou sans raison, la démarche ne peut être volontaire ou maîtrisable. En réalité, c’est d’ailleurs souvent une mutation neurologique qui suit un problème médical. Le cerveau s’est adapté à la situation souvent pathologique.

    Dans ton cas, l’œil droit faible est probablement tellement entraîné à prendre la visée qu’il parvient à “dominer ” mais ponctuellement. Cependant, ta dominance « neurologique » reste à gauche. Avec le risque que ton œil dominant finisse par prendre le dessus à n’importe quel moment (exemple : dans une position particulière). Il y’a aussi des cas de dominance plus faible qu’il est plus facile à neutraliser (c’est peut être aussi ton cas).
    Il y’a aussi des cas de dominance centrale mais ce n’est pas le sujet.

    Même si il doit y avoir des exceptions comme toi, je ne connais pas d’autre tireur pro de ball trap qui tire les deux yeux ouverts coté œil non dominant (sans bloquer la dominance avec une pastille, en fermant/ clignant l’œil dominant ou autre).

    Au niveau du tir professionnel au pistolet (que je connais un peu), soit les tireurs changent de main (exemple : Leatham), soit alignent l’arme sur l’oeil dominant (exemple Sevigny), soit bloquent l’oeil dominant (en fermant l’œil dominant, en l’inhibant avec une pastille. Exemple : Enos). En revanche, je ne connais pas non plus de tireur de haut niveau qui tire les deux yeux ouverts du côté de l’œil non dominant.

    Je ne connais pas non plus de tireur pro / haut niveau qui relate être parvenu à changer volontairement le coté de leur dominance optique.

    A mon avis, la règle générale pour le cross dominant doit être d’épauler du côté de l’œil dominant (sauf dominance très faible / centrale). Cette solution ne peut être mise sur le même plan qu’une mutation de dominance optique qui est exceptionnelle.

    Elle est beaucoup plus simple qu’on le croit avec un tout petit peu de volonté. C’est d’ailleurs sauf erreur la préconisation numéro 1 de la plupart des entraîneurs / tireurs US (Gebben Miles, Carlisle, Batha…).

    Sans aucune prétention, je tenais à partager ces informations surtout pour les novices.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s