October 19th, 2016: 3 months in California – Statistics

Hi Guys. My family and I moved to Southern California exactly 3 months ago. Time for a short debriefing before the Nationals! California is the #2 State (after Texas) in terms of shooters/targets in the US. The great weather allows shooters to train and compete all year long. So I have been shooting every weekend except at the beginning of August because I was back to France for a week or so. I have written down all my scores and rankings in order to see if there has been any improvement or if there is any conclusion about those statistics.

Bonjour à tous. Ma petite famille et moi-même sommes partis nous installés en Californie il a y trois mois exactement. Il est aujourd’hui temps de faire un petit debrief de mes expériences ball trap outre-Atlantique avant de mettre le cap sur les Nationals. La Californie est l’état le plus porté sur les armes en général et le ball trap en particulier, après le Texas. Le temps estival une grande partie de l’année permet la pratique de notre sport préféré dans les meilleures conditions. Ainsi, j’ai tiré tous les weekends depuis notre installation, à l’exception du weekend du Championnat de France de Parcours où je me trouvais, comme certains d’entre vous, à Courgenou, chez Charles. Je me suis amusé à transcrire l’ensemble  de mes scores et classements pour noter les éventuelles conclusions que je pourrais en tirer.

20161019-moving-to-cali-03

At first sight, what is interesting is that if you manage to shoot decently in your class, this sport doesn’t cost as much as it would in another country. Basically, my payouts have been paying for my entries and options (class options, lewis options…) for the past three months. Of course it doesn’t mean that I shoot for free, because there is still the shells and the transportation expenses, but it is an important item that I have been able to cut from the costs. The class ranking is pretty smart too since you can’t stick to a class and win all the payouts: you punch up pretty fast.

Au premier coup d’oeil, il est intéressant de noter que, lorsque vous parvenez à tirer convenablement dans votre catégorie, notre sport n’est pas aussi onéreux qu’en d’autres contrées. Il est à noter également qu’ici, il n’est pas possible de tricher avec les classements : lorsque les résultats sont là, les changements de catégories suivent et les affaires se corsent. Globalement, comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-après, mes gains sur ces trois premiers mois ont juste couvert le montant des inscriptions et options choisies (option catégorie et option classement aléatoire Lewis…). Cela ne signifie pas tirer gratuitement, puisqu’il ne faut pas oublier le coût des cartouches et du transport, mais cela fait néanmoins une économie substantielle.

20161019-point-us

When looking at this table, I am quite satisfied that my scores have been pretty consistent even though some are (very) bad:
– 73ex100 (73%) at Raahauge’s on the day after landing from Paris and the jet lag hit me bad ;
– 33ex50 (66%) at Kern County Gun Club at the Extreme Super Sporting that offered crazy extreme targets ;
– 38ex50 (76%) and 40ex50 (80%) at Triple B Clays on FITASC competitions that were pretty tough and I felt a bit lost back to shooting low gun ;
– 45ex70 (64%) at Moore n’ Moore for a night shoot where I had to rush and I am already not very comfortable with night shooting…

En consultant ce tableau plus en détails, je pense pouvoir être globalement satisfait de la régularité de mes scores, même si certains résultats viennent entacher le tableau :
– 73/100 (73%) à Raahauge le lendemain de mon retour de Paris, après le France de Courgenou : je ne suis pas un surhomme et n’ai pas su gérer le décalage horaire si rapidement ;
– 33/50 (66%) à Kern County Gun Club sur le Super Sporting de l’Extrême, avec effectivement des plateaux de l’Extrême ;
– 38/50 (76%) et 40/50 (80%) pour un retour à du Parcours de Chasse à Triple B : je n’ai pas su gérer suffisamment rapidement le retour à du tir non épaulé et n’ai retrouvé le naturel du geste qu’en cours de compétition ;
– 45/70 (64%) à Moore n’ Moore pour une compétition de nuit : un imprévu du côté de l’organisateur m’a fait tirer cette compétition dans l’urgence alors que je ne suis déjà pas très à l’aise sur du tir de nuit…

20161019-point-us-2

There are some (really) good points too:
– average score is 87.7% ;
– out of 36 scores, 15 are above 90% ;

– out of 36 scores, 26 are above 85% ;
– 97ex100 (97%) at Triple B Clays ;
– 97ex100 (97%) at Redlands ;
– 48/50 (96%) at Moore n’ Moore for their first Super Sporting event ;
– I won all 4 shoot offs I have been involved in (Moore n’ Moore three times, Kern County Gun Club once) ;
– I met great shooters who happened to be great people as well.

20161019-redlands

Mais, fort heureusement, il y a également des points réjouissants (HOA signifie High Over All, soit 1er au scratch, et RU signifie Runner Up, soit 2e au scratch) :
– score moyen sur 36 compétitions de 87,7% ;
– sur 36 compétitions, 15 scores au-dessus de 90% ;
– sur 36 compétitions, 26 scores au-dessus de 85% ;
– score de 97/100 (97%) à Triple B, en English Sporting, donc uniquement en doublés ;
– score de 97/100 (97%) à Redlands, en English Sporting ;
– score de 48/50 (96%) à Moore n’ Moore, en Super Sporting (équivalent du Parcours de Chasse, mais avec la possibilité de partir épaulé – ici 20 plateaux en simples, 30 plateaux en doublés) ;
– j’ai également eu la chance de gagner les 4 barrages au scratch dans lesquels je me suis trouvé (Moore n’ Moore trois fois, Kern County une fois) ;
– j’ai eu l’opportunité de rencontrer et d’apprendre à connaitre des personnes formidables.

Shooting mostly sporting and competing a lot have definitely helped me massively with my mental game and have improved my technical skills. The targets are quite different here from what we have in Europe: it seems like they are not as fast but are more technical. I’ve had to adapt my shooting technics on some target types to break them better and to improve my consistency. I am now getting better but there are still some targets that I kinda struggle with. I’m working on them and will hopefully be ready for the biggest shoot in the World next week: the 2016 US Nationals in San Antonio, Texas. 2,000 shooters.

Pour conclure, je dirais qu’avoir la chance, puisque je suis conscient qu’il s’agit bien là d’une chance, de tirer principalement de l’English Sporting, en doublés, et de faire beaucoup de compétitions, m’a permis d’évoluer tant sur le plan mental que sur le plan technique. Les tracés sont assez différents ici puisqu’on trouve moins de plateaux très tendus, mais beaucoup plus de plateaux techniques, voire foireux. J’ai dû modifier, adapter mes techniques de tir pour être plus à l’aise sur toutes les trajectoires et gagner en régularité. Je pense avoir ainsi évoluer sur différents points, mais il y a encore certains plateaux qui peuvent me poser problème et que je travaille. J’espère être prêt pour cette grand-messe que sont les Nationals (Championnat National Américain) la semaine prochaine, où j’aurai à en découdre avec 2.000 des meilleurs tireurs américains.

 

Advertisements

2 thoughts on “October 19th, 2016: 3 months in California – Statistics

  1. Salut Nico, superbes scores depuis ton arrivée ! Les quelques scores plus faibles nous rappellent que nous ne sommes pas des machines et que nous pouvons connaître des jours de “moins bien”. Toutefois, ces résultats sont ceux d’un grand tireur ! A ne pas en douter, tu vas faire un excellent championnat national U.S.
    Good luck !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s